Vous avez besoin de parler ? Appelez‑nous au 06 11 86 33 93
Publié le 25 octobre 2021 à 14h53

[Point de vue] Prime de 100 € : les familles monoparentales « grandes oubliées » ?

Lecture : 2 minutes.

« L’indemnité inflation » annoncée par le gouvernement face à la hausse des carburants laisse des Français sur la touche. C’est le cas d’Oriane qui pose la question des familles monoparentales.

Photo d’illustration.
Photo d’illustration. (FRANÇOIS DESTOC/LE TELEGRAMME)

« Les familles monoparentales, les grandes oubliées de la prime de 100 € ? », s’indigne Oriane sur la page Facebook du Télégramme Quimper. Rappelons que cette « indemnité inflation », en rapport avec l’augmentation des prix des carburants, « sera versée aux 38 millions de Français qui gagnent moins de 2 000 € nets par mois, sans distinction entre les automobilistes et les usagers d’un autre moyen de transport », lit-on sur le site du gouvernement. « Prenons l’exemple d’une personne seule gagnant 2 200 € avec deux enfants à charge, elle ne touchera pas cette prime, détaille Oriane. D’un autre côté, un foyer sans enfant à charge avec deux fois 1 900 €, soit 3 800 €, touchera 2 x 100 € ? Un autre foyer avec un salaire de 10 000 € pour le mari et un salaire de 1 500 € à 80 % pour l’épouse touchera 100 €? Tout simplement écœurant… Dans beaucoup de cas, ce sera une prime de pouvoir d’achat pour les riches ». « Les bénéficiaires n‘auront pas de démarche à faire, avait précisé le Premier Ministre, Jean Castex, le 21 octobre, lors de l’annonce de cette mesure. L’aide leur sera versée directement par leur employeur pour les salariés ; par l’Urssaf pour les indépendants ; par leur caisse de retraite pour les retraités et par Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi ». Les étudiants et les bénéficiaires de l’allocation adultes handicapés (AAH) auront également droit à cette prime, versée, suivant les cas entre décembre et février. (Source : Le Télégramme)