Vous avez besoin de parler ? Appelez‑nous au 06 11 86 33 93
Parents solos : les astuces pour s’organiser au quotidien ?

1/ Tout noter !

Pour ne rien oublier, je note tout en double : sur mon agenda papier et sur mon agenda en ligne avec rappels à la clé, à J-7, J-1 et le jour J ! Cela me permet d’alléger – un peu – ma charge mentale.(Julie, 34 ans)

2/ Se fixer des créneaux

A partir du moment où je récupère ma fille à la crèche, tout est hyper « millimétré » : jeux (pendant la préparation du dîner), bain (pas plus de 10 minutes), dîner (qui doit être fini à 20h max), histoire et coucher. Alors bien sûr, il n’y pas beaucoup de place pour l’improvisation mais c’est ce qui me permet de ne pas me laisser submerger. (Aida, 42 ans)

3/ Pour ne pas stresser le matin : tout préparer la veille au soir

Pour ne pas me laisser déborder le matin, je prépare tout la veille au soir : tenue de la petite (et la mienne), table du petit déjeuner, cartable et mots signés dans le cahier. Et je mets mon réveil 30 minutes avant le réveil de ma fille. Quand elle se réveille, je suis prête et je peux consacrer tout mon temps (et mon énergie !) à elle. (Virginie, 35 ans)

4/ Se faire livrer ses courses et stocker

Je me fais livrer mes courses. Ça a un double avantage : je gagne du temps bien entendu et je peux commander des plus grandes quantités, quitte à les congeler par exemple. En plus, j’ai réaménagé ma cave. Ainsi, je peux stocker les « indispensables » et ne me fais jamais surprendre au petit matin, sans couches ou sans lait pour le biberon ! (Matthieu, 41 ans)

La livraison de vos courses est gratuite dans certaines enseignes pour les femmes enceintes ou jeunes parents… Renseignez-vous !

5/ Faire participer ses enfants

Je fais beaucoup participer mes enfants aux petites tâches du quotidien : ainsi, le soir, les grands mettent la table pendant que je m’occupe du petit dernier. Et ils m’aident à débarrasser, avec une récompense à la clé : plus vite ils ont fini, plus ils ont du temps pour jouer ou pour l’histoire du soir ! (Marine, 38 ans)

6/ Solliciter sa famille, ses amis…

Mon retour au travail a été très compliqué car ma hiérarchie m’a vraiment mis des bâtons dans les roues, notamment sur les horaires alors que j’étais déjà maman solo. Heureusement ma mère était là pour assurer une partie des sorties de crèche. Ça m’évitait d’avoir l’impression de tout le temps courir ! (Sacha, 33 ans)

Si vous ne pouvez déléguer ou n’avez pas de proches à proximité pour vous occuper de vos enfants, vous pouvez solliciter l’assistante sociale de votre ville pour obtenir des aides pour une garde d’enfants régulière ou ponctuelle.

7/ Traquer les bons plans !

En cas de petits moyens financiers et pour économiser, pensez « bons plans » : déstockage de vêtements, sortie au musée gratuite pour une certaine tranche d’âge, échange de matériel, sites de seconde main, vide-greniers…

En tant que parent solo ou isolé, vous pouvez bénéficier d’aides pour le logement, les gardes et mêmes les loisirs !

Pour tout savoir sur les aides sociales et les aides sur la garde et la scolarité des enfants, rendez-vous sur le site de Caisse d’Allocations Familiales « Caf.fr« , de votre mairie ou de Pôle Emploi (pour l’AGEPI, aide à la garde d’enfants pour Parents Isolés)

8/ S’entourer d’une figure-tierce !

En contact, ou non, avec le papa ou la maman de votre enfant, il est essentiel de vous entourer d’une figure tierce. Féminine ou masculine, elle sera un soutien dans vos prises de décision et n’hésitera pas à hausser le ton quand il le faudra. Amis, famille, voisin proche, voyez autour de vous qui pourrait remplir ce rôle.

J’ai la chance d’avoir une super voisine, qui m’aide énormément. Et ça tombe bien, mes enfants l’adorent ! Elle m’épaule dans mes décisions, me conseille, et surtout n’hésite pas à les reprendre lors d’un petit caprice. C’est agréable de ne pas être toujours seule à gérer ce genre de situations. Je me sens soutenue et comprise ! (Camille, 36 ans)

9/ Prendre du temps pour soi

Certes vous êtes papa ou maman solo… mais êtes avant tout homme et femme ! Il est essentiel de continuer à prendre du temps pour vous et vous octroyer des breaks ! C’est aussi l’occasion de sortir d’une relation, parfois fusionnelle avec l’enfant. Entourez-vous pour qu’il comprenne que même si vous l’aimez très fort, d’autres personnes font partie de votre vie.

Je n’ai pas beaucoup de temps pour moi mais je m’octroie 2 fois par semaine, du temps pour moi : le mardi midi, je vais à la salle de sport et le jeudi soir, je fais garder mon fils, quoi qu’il arrive, pour une sortie copains, un ciné, ou un apéro. 2 bulles d’air nécessaires à mon équilibre ! (Simon, 43 ans)

10/ Se mettre en contact avec les associations

J’ai mal vécu le 1er hiver que j’ai passé seul avec ma fille. Je me suis retrouvé très seul, on ne m’appelait presque plus, pensant – à juste titre ou pas – que je n’étais pas disponible. Et moi je n’avais ni l’envie ni l’énergie de proposer des sorties. J’ai commencé à aller sur les forums et j’ai découvert des associations de parents solos. Grâce à ça, j’ai pu nouer contact avec des personnes dans la même situation que moi et me suis remis à voir du monde petit à petit. (Pierrick, 37 ans)